• Audrey Péclard

Surfer sur la vague


Apprendre à "surfer sur la vague"... Un bien grand mot, j'ai envie de dire! Mais finalement... késako? Cette phrase me vient en tête, ce soir... Je me sens ballotée par la vie et ses aléas, tout en restant pleinement confiance (peut-être trop?) que tout ira bien... Une confiance qui est présente ce soir mais ne le sera peut-être pas demain, une confiance qui n'a de loin pas toujours été là en soutien dans ma vie. J'observe qu'à force de la "nourrir", elle commence à s'ancrer en moi, dans mes cellules, dans mon corps, dans ma vision. Parce que concrètement, avec.... Une invasion de souris à la maison, un changement de propriétaire à venir ce qui signifie un nouveau déménagement, un loyer qui sera très certainement plus important, ma voiture qui commence à rendre l'âme et qui démarre que quand elle veut, et, cerise sur le gâteau, le problème de chauffage & les 16 degrés ambiants dans la cuisine...! Je pourrais être stressée, désemparée et peut-être même agacée par cette situation. C'est étrange... Parce que, finalement, j'observe mes pensées...; "Bon, les souris sont embêtantes mais si mignonnes (surtout les bébés). Le chauffage sera résolu tôt ou tard à force que j'écrive des lettres à l'ASLOCA et que je tape du poing sur la table. Un déménagement m'embête mais finalement un autre appartement sera certainement en meilleur état que le mien. Investir dans une voiture n'est pas ma priorité mais ça peut être une idée sympathique d'avoir plus d'espace!" Avec cette façon de penser, je ressens de la sérénité, de la paix et même de la joie...! La vie est cyclique et il est plus facile d'accepter ce qui est, de surfer sur la vague, de "prendre tout avec" pour avancer... Personnellement, c'est cet état d'esprit qui me permet de rester bien ancrée sur Terre en restant pleinement confiante et guidée par là où la vie me mène. Parallèlement, il existe le biais d'optimisme, en neurosciences, qui fait partie des biais cognitifs qui nous pousse à toujours voir plutôt le bon côté des choses.... et peut parfois nous biaiser dans la réalité. Donc il faut quand même garder un oeil là-dessus! Et puis n'oublions pas... avec cette nature cyclique et intemporelle qui entoure tous les êtres vivants... peut-être que ce soir la sérénité m'empare mais peut-être que demain la peur sera présente, et tout est OK comme ça. Car il y a toujours une solution au final.